Dossier-Guinée : le blocus dans la vente de la musique guinéenne à l’internationale et les remèdes pour inverser la tendance (1ère partie)

Sous la première République, la Guinée, à travers sa Culture, notamment sa musique a rayonné de mille et un éclats sous les projecteurs du monde entier. Avec la clairvoyance des acteurs comme Keita Fodéba et des ensembles instrumentaux comme les Ballets africains, le Ballet Djoliba, les orchestres nationaux Sofa de Camayenne, Horoya Band et Kèlètigui et ses tambourini, entre autres, le pays a fait des merveilles à travers le monde.

Mais aujourd’hui, force est de reconnaitre que cette musique guinéenne est confrontée à d’énormes difficultés liées à sa consommation même à l’échelon africain. Une malheureuse situation qui fait que cette musique est moins vendue à l’échelle internationale.

Constat

Source: www.guineenews.org

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :