52e Midem: le marché de la musique africaine courtisé comme jamais

"Tout le monde dit que la prochaine grande star planétaire sera africaine, mais c’est surtout un calcul économique. Quand vous avez un continent qui va faire plus de 800 millions de smartphones dans cinq ans et que tout le +business model+ de la musique est basé là-dessus, les clips, le streaming, vous voyez pourquoi ça intéresse tout le monde", explique à l’AFP José Da Silva, qui a managé la chanteuse cap-verdienne Cesaria Evora et est aujourd’hui président de Sony Abidjan.

"Tout le monde sait que le marché va exploser. On parle de 80 millions de dollars pour le marché du streaming en 2020 au Nigeria", abonde Jean-Noël Tronc, de la société d’auteurs Sacem.

"Ca fait quelques années déjà, ils veulent tous leur artiste africain!", constate le manager du groupe sud-africain Aka, Tshiamo Letshewene.

– L’Afrique francophone en retard –

Source: www.romandie.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :