Le groupe télécoms a déjà pris des positions dans des start-up de type marketplace (Afrimarket) ou de service de vidéo à la demande (Afrostream). A travers Orange Digital Investment, elle a injecté 75 millions d’euros dans Jumia (Africa Internet Group), que l’on présente comme « l’Amazon africain ». A travers Orange Digital Ventures

*Botswana, Burkina Faso,Cameroun, Côte d’Ivoire, Égypte, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Guinée Équatoriale, Liberia, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice (participation non contrôlée), Niger, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sénégal, Sierra Leone, Tunisie (participation non contrôlée) – Périmètre groupe en décembre 2016. « Près d’un habitant sur dix en Afrique est un client Orange », selon la communication corporate.

Source: www.itespresso.fr

Publicités