Afrique : la Banque Mondiale lance XL Africa, pour les startups africaines

XL-Africa, c’est le nouveau programme lancé ce 19 avril par la Banque Mondiale, en association avec les gouvernements finlandais, suédois et norvégien. Le programme vise à apporter du soutien aux vingt (20) startups numériques africaines les plus prometteuses dans leur expansion.

Le programme XL-Africa propose de mettre en relation des startups déjà opérationnelles et qui souhaitent s’accroître avec des mentors d’entrepreneur. L’idée est d’augmenter la visibilité de ces dernières et de leur donner accès aux compétences, à la connaissance, aux partenaires et aux financements nécessaires à leur croissance.

XL-Africa reçoit les candidatures des startups désireuses d’intégrer le programme du 20 avril au 12 juin 2017. Pour être éligibles, les entreprises doivent être composées d’au moins trois personnes, elles doivent être basées en Afrique subsaharienne, et proposer un produit ou un service viable, rentable et déjà disponible sur le marché.

Source: africapostnews.com

Publicités

globalFEST: New-York – showcase aplplication

Submissions are now open for the 15th annual globalFEST festival/showcase taking place in New York City on January 14th, 2018. Our 15th anniversary showcase will take place during the Association of Performing Arts Presenters (APAP) conference in New York City at the historic Webster Hall. The deadline to submit is May 5th, 2017 at 5:00 pm EST.

Source: globalfest.org

AfriSCENE : projet de formation de techniciens du spectacle et de l’audiovisuel au Mali et en Afrique.

AfriSCENE est un projet de formation de techniciens du spectacle et de l’audiovisuel au Mali et en Afrique. Il s’appuie sur un partenariat avec des structures de formations reconnues en Belgique et en France mais aussi sur un large réseau de partenaires ouest africains.

Au-delà des formations, AfriSCENE entend fédérer un réseau des professionnels du spectacle et de l’audiovisuel pour contribuer à la professionnalisation du secteur culturel local. Son siège sera établi à Bamako au Mali et développera ses activités dans toute la sous-région. Un crowdfunding vient d’être lancé.

Source: fr.ulule.com

Comment vivre de sa musique à l’Île Maurice?

Il est important de bien différencier « vivre de la musique » et « vivre de sa musique », qui sous-entend vivre de ses propres créations.

A ce jour, la minorité d’artistes qui peut gagner sa vie grâce ses créations bénéficie, la plupart du temps, d’un accompagnement professionnel. Tel a été le cas du groupe OSB ou de Menwar à l’époque ou encore de Tritonik qui se produit toujours hors des frontières mauriciennes et sera notamment présent à l’édition 2017 du festival Sakifo à l’île de la Réunion.

La nouvelle vague quant à elle, n’a pas froid aux yeux et se projette déjà vers un avenir prometteur. Emlyn dit : « D’ici cinq ans, je me vois toujours là, bien ancrée sur la scène locale et enfin capable de gagner ma vie grâce à la musique »

Source: musicinafrica.net

Le Cap-Vert centre de la musique afro-caribéenne en avril | Slate Afrique

Cette année encore, Atlantic Music Expo (AME) et le Kriol Jazz Festival, ont attiré – du 10 au 15 avril – des artistes venus d’aussi loin que le Brésil ou Haïti, désireux de montrer leur talent aux producteurs internationaux réunis au large du Sénégal dans cette ancienne colonie portugaise que sa richesse musicale a fait connaître.

Plus de 500 professionnels de la musique – artistes, producteurs, tourneurs, directeurs de festivals et de salles de spectacles… – ont convergé cette année vers le marché professionnel, les tables rondes, les conférences et les concerts proposés par l’AME.

Source: www.slateafrique.com

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑