En moins de dix ans, ils ont préempté notre vie professionnelle via Gmail ou Linkedin, canalisé notre vie personnelle à travers Facebook ou Twitter, et confisqué la vie des idées à travers Google News ou Facebook Live. Les GAFA, acronyme à la mode pour désigner Google, Apple, Facebook et Amazon, auxquels l’on peut ajouter nombre de compagnies technologiques nées dans la Silicon Valley, posent la question de notre indépendance numérique, en Afrique plus qu’ailleurs.

Source: afrique.latribune.fr

Publicités