Comment Vivendi et Canal+ s’attaquent au marché africain

Le groupe dirigé par Vincent Bolloré entend créer au moins 50 salles de spectacles sur le continent, déployer la fibre optique et poursuivre son implantation dans le marché de la TNT.

Source: www.challenges.fr

Publicités

Musique et financement participatif en Afrique

Sur le continent africain, avec la crise du disque, et l’absence de producteurs, le financement participatif est une réelle solution pour le secteur musical même si son développement est encore très timide à cause principalement de deux facteurs : une connexion internet insuffisamment puissante et le taux très faible de bancarisation.

Source: musicinafrica.net

Quelques plateformes pour projets musicaux

 

Afrique du Sud : Starme.co.za ou Fundfind.Co.za
Europe : Ulule.fr kiisskissbangbang.com

Survie des festivals en Afrique : l’État doit jouer un rôle central

okhaya Daba Sarr, Directrice Générale d’Africa Fête va plus loin quand on l’interpelle sur la question et révèle que, face à la crise du disque qui pousse les artistes à trouver des voies alternatives, la scène est devenue incontournable pour leur survie. Selon elle, les festivals permettent aux cités de vivre, mais ils permettent aussi de visiter et de sauvegarder les patrimoines culturels.

« Le festival crée de la richesse. Prenez le cas de Saint-Louis Jazz, les hôtels sont remplis, les opérateurs téléphoniques saturés, les taxis et moyens de transport bondés, même la petite vendeuse à la sauvette y trouve son compte, mais pour que toute cette machine se mette en branle, l’État doit jouer un rôle central » explique la militante culturelle du haut de son expérience d’une vingtaine d’années dans le circuit des rencontres musicales internationales.

Source: musicinafrica.net

La scène musicale au Swaziland

Le Swaziland ne dispose d’aucun studio d’enregistrement ou producteur qualifié. La majorité des musiciens montent sur scène sans enregistrement préalable. Cela fonctionne parfois car sans support d’enregistrement, ils travaillent deux fois plus pour perfectionner leur spectacle.

Source: musicinafrica.net

L’économie collaborative, ce modèle qui irait si bien à l’Afrique – par Oumar Watt –

Que cela soit dans le cadre de la famille, de la tribu, de l’ethnie ou de la nation, la solidarité et notamment le partage constituent une réalité bien ancrée dans les sociétés africaines. Ce que l’économie du partage numérique devrait donc logiquement apporter à l’Afrique et aux africains, ce sont des échanges à une plus grande échelle et la possibilité de partager en toute confiance, biens et services avec de parfaits inconnus.

Source: intelligence-affaire.com

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑