Recherche

Association internationale des experts culturels francophones

Now Apple wants to reduce royalty rate it pays record labels

Last year, MBW broke the news that Spotify was trying to negotiate the royalty rate it paid record labels down from 55% of revenue closer towards 50%.

After two years of negotiations, the streaming platform finally reached a new long-term licensing deal with Universal Music Group in April.

Universal agreed to a smaller revenue share – believed to be around 52% – but Spotify in turn agreed to be pegged to subscriber growth targets, as well as offering other benefits.

To put that into context, 1% of Spotify’s revenue last year equated to approximately €29m ($33m) – so an industry-wide dip from a 55% to a 52% rev share would prospectively save Spotify somewhere near $100m annually.

Now Apple is believed to be on a similar mission.

Source: www.musicbusinessworldwide.com

Nigeria’s Afrobeats Music Scene Is Booming, but Profits Go to Pirates

Artists across the world battle illegal sales of their work. But Nigeria’s piracy problem is so ingrained that music thieves worry about rip-offs of their rip-offs, slapping warning labels on pirated CDs to insist that “lending is not allowed.”

In Lagos, Africa’s biggest city, legitimate music stores are rare, streaming services haven’t caught on and fans are flocking to markets like Computer Village, with its rows of yellow umbrellas shading young men selling illegal downloads. Throughout the city, thousands of pirated CDs are churned out each day, and some artists even pay to appear on them, hoping the exposure will somehow be worth it

Source: www.nytimes.com

International Music Council elects Emily Achieng’ Akuno as new President

Members of the International Music Council gathered in Pafos (Cyprus), from 11 to 12 June 2017, for the organisation’s 37th General Assembly, elected Emily Achieng’ Akuno (Kenya) as new IMC President.

Source: www.imc-cim.org

Economie numérique: le «Hackathon» incite les jeunes à innover

Cette compétition regroupe des jeunes de l’Afrique occidentale et centrale qui sont encadrés dans leurs productions par des mentors venant du Benin, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. Des prix substantiels seront offerts aux trois meilleures productions. L’OIF décernera trois prix dont le premier a une valeur de 3000 Euros, le second 2000 Euros et le troisième prix d’une valeur de 1000 Euros.

Source: www.fasozine.com

Start-up en Afrique : Orange monte un fonds dédié

Le groupe télécoms a déjà pris des positions dans des start-up de type marketplace (Afrimarket) ou de service de vidéo à la demande (Afrostream). A travers Orange Digital Investment, elle a injecté 75 millions d’euros dans Jumia (Africa Internet Group), que l’on présente comme « l’Amazon africain ». A travers Orange Digital Ventures

*Botswana, Burkina Faso,Cameroun, Côte d’Ivoire, Égypte, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Guinée Équatoriale, Liberia, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice (participation non contrôlée), Niger, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sénégal, Sierra Leone, Tunisie (participation non contrôlée) – Périmètre groupe en décembre 2016. « Près d’un habitant sur dix en Afrique est un client Orange », selon la communication corporate.

Source: www.itespresso.fr

Afrique : la nouvelle frontière digitale ?

En quelques années seulement, le continent africain est devenu le parangon des applications et le lieu où se construisent de belles histoires digitales. On pense bien sûr à M-pesa au Kenya, à Afrimarket devenu le champion du transfert « cash to goods » entre la France et l’Afrique, à Jumia qu’on présente comme l' »Amazon africain », etc.

Source: afrique.lepoint.fr

La gestion des droits de la musique fait sa révolution informatique (1e partie) 

Premier volet d’un vaste dossier, cet article revient sur l’enjeu des métadonnées. Il pose le décor des premières tentatives (et échecs) du dialogue indispensable (informatique, éditorial et structurel) pour organiser une nouvelle chaîne étayant la circulation de la musique à l’ère digitale.

Source: www.irma.asso.fr

MoMEx – Bureaux export de la musique marocaine

Le MoMEx, premier Bureau Export de la Musique Marocaine est une structure unique dans le paysage musical marocain dont la mission est d’accompagner la filière musicale marocaine dans la promotion de ses artistes à l’international, dans le domaine des musiques actuelles et traditionnelles.

Source: www.momex.ma

Quelle relation entre la diaspora africaine et l’Afrique à l’ère du numérique ?

Face aux défis démographiques, d’accès à l’énergie, de transition sociétale et écologique et agricole auxquels fait face l’Afrique, il importe que la relation entre cette diaspora africaine de l’ère informationnelle et son continent soit renouvelée.

Aussi, pour un développement inclusif, la relation entre ces deux entités doit être empreinte d’une part, en ce qui concerne la diaspora, d’empathie, d’humilité et de pédagogie et, d’autre part, en ce qui concerne les dirigeants, les sociétés civiles et les populations du continent, d’accueil, d’ouverture et de disponibilité.
Ces deux « entités » ont indéniablement besoin l’une de l’autre pour co-construire l’Afrique.

Source: www.lesechos.fr

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑